Facebook Rss

À défaut d’autre solution, il faut proposer au salarié inapte les postes temporairement vacants

Lorsqu’un salarié a été reconnu inapte par le médecin du travail, l’employeur doit lui proposer un autre poste approprié à ses capacités, en prenant en compte les conclusions écrites du médecin (c. trav. art. L. 1226-2 et L. 1226-10). Il faut proposer un emploi aussi comparable que possible à l’emploi précédemment occupé, mais s’il n’y a pas d’autre solution, l’employeur doit proposer tout poste disponible approprié aux capacités du salarié inapte, même si ce poste suppose une modification du contrat de travail.

La Cour de cassation était allée jusqu’au bout de cette logique en décidant qu’un poste a priori destiné à être pourvu par un CDD n’en restait pas moins disponible et devait donc être proposé au salarié inapte (cass. soc. 23 septembre 2009, n° 08-44060 D).

Les juges maintiennent le cap et précisent dans une nouvelle affaire que le caractère temporaire d’un poste n’interdit pas de proposer celui-ci en reclassement. Ils ont en conséquence reproché à l’employeur de n’avoir pas proposé à un salarié inapte un poste vacant en raison d’un congé maternité. Le licenciement de l’intéressé a donc été jugé sans cause réelle et sérieuse, en raison de la violation par l’employeur de son obligation de reclassement.

Cass. soc. 5 mars 2014, n° 12-24456 D

Laissez un commentaire

  • Le saviez-vous ?

    Tout salarié peut désormais activer son Compte Personnel de Formation sur le site www.moncompteformation.gouv.fr